fbpx

Le Canada encourage chacun à participer au Mois de l’inspection des arbres

Pendant le mois d’août, qui est désigné Mois de l’inspection des arbres, l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) et ses partenaires dans le domaine de la protection des végétaux encouragent les Canadiennes et les Canadiens à inspecter leurs arbres et leurs jardins, afin de déceler des signes de la présence d’insectes, de maladies et d’autres organismes qui nuisent aux végétaux. Les cartes de phytoravageurs envahissants et les fiches de renseignements sur les phytoravageurs de l’ACIA fournissent des renseignements sur ce qu’il faut rechercher et ce qu’il faut signaler.

La santé des végétaux est essentielle à la santé des humains et des animaux, et primordiale pour notre environnement et notre économie. Les risques d’introduction d’insectes, de mauvaises herbes et de maladies étrangères dans de nouvelles régions du Canada posent toujours problème en raison du transport du bois de chauffage, du commerce d’un vaste éventail de produits végétaux et des changements climatiques.

Compte tenu de l’importance que revêt la santé de nos précieuses ressources végétales, le Canada désigne 2020 l’Année internationale de la santé des végétaux. Dans le cadre de cette célébration, on propose plusieurs façons dont les gens peuvent passer à l’action, notamment en recherchant les ravageurs envahissants et en les déclarant, en plantant des espèces indigènes dans leurs jardins et en achetant et en faisant brûler du bois de chauffage local ou traité à la chaleur. La population peut également contribuer à la protection des plantes du Canada en participant au Défi des héros de la santé des végétaux.

Ce mois-ci en particulier, les Canadiennes et les Canadiens sont invités à vérifier la présence d’insectes, de plantes envahissantes ou de signes de maladie sur les arbres, les arbustes et les plantes de leur région et de communiquer avec l’ACIA pour signaler des découvertes suspectes.

La détection précoce est essentielle à la lutte contre les phytoravageurs, et la participation du public est incontournable. Un résident de Toronto a signalé la présence du longicorne asiatique à l’ACIA en 2013, ce qui a permis à l’Agence de mettre en place des mesures d’atténuation pour contenir le coléoptère et, en juin 2020, elle a annoncé qu’elle avait réussi à éradiquer ce longicorne à Toronto et à Mississauga.

Lorsqu’un ravageur est découvert dans une nouvelle région, l’ACIA confirme son identité et, s’il s’agit d’un ravageur important, collabore avec ses partenaires provinciaux, territoriaux, municipaux et autres pour déterminer sa répartition géographique, enquêter sur son origine et mettre en place des mesures de lutte et l’éradiquer, s’il y a lieu. En juillet 2017, la présence du scarabée japonais a été décelée à Vancouver, en Colombie-Britannique. L’ACIA a travaillé de concert avec le ministère de l’Agriculture de la Colombie-Britannique et la ville de Vancouver à la mise en œuvre d’un programme d’atténuation, qui a permis de réduire de 86 % le nombre de détections de scarabées japonais dans la ville de 2018 à 2019.

Citations

« Événement particulièrement émouvant en cette Année internationale de la santé des végétaux, le Mois de l’inspection des arbres en août donne aux Canadiennes et aux Canadiens une occasion sans pareille de passer à l’action pour protéger la santé des végétaux afin de les préserver pour les générations futures, en commençant par leurs propres collectivités, jardins et parcs. Les Canadiens de tous âges ont le pouvoir de protéger les ressources végétales du Canada, en commençant par un seul arbre. »
– L’honorable Marie-Claude Bibeau, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire

« L’action citoyenne a été et demeure la clé de la détection des ravageurs dans notre pays. Des ravageurs comme le puceron lanigère de la pruche, l’agrile du frêne et la mouche européenne des cerises ont été découverts et signalés par des citoyens. Nous avons besoin de l’aide de tous les Canadiens pour protéger la santé des plantes du Canada, notre environnement et, en fin de compte, la santé de toute la population. »
– Bill Anderson, chef de la protection des végétaux du Canada et directeur exécutif, Protection des végétaux et biosécurité, ACIA

Faits en bref

  • Le Défi des héros de la santé des végétaux du Canada est une campagne qui a été lancée dans les médias sociaux afin d’accroître la sensibilisation à l’importance de la santé des végétaux au Canada, en invitant les gens à participer à certaines activités de protection des végétaux et à faire part des gestes qu’ils posent dans les médias sociaux au moyen du mot-clic #HérosdesplantesCanada.
  • Soyez à l’affût de changements inhabituels ou soudains dans la santé des arbres lorsque vous êtes à la recherche d’espèces envahissantes et de ravageurs dans les plantes. Commencez par examiner l’arbre dans son ensemble, puis concentrez-vous sur des zones précises. Commencez par les racines, remontez le long du tronc et regardez le long des branches. Cherchez des fissures de l’écorce, des trous et des tunnels creusés par des insectes aux endroits où l’écorce s’est détachée.
  • Lorsque vous signalez la découverte d’un organisme nuisible à un bureau local de l’ACIA ou en ligne, vous aidez l’ACIA à diriger les équipes vers l’endroit où elles sont le plus nécessaire et à intervenir avant que les organismes nuisibles puissent se propager. Apprenez-en plus sur les ravageurs envahissants en suivant l’ACIA sur les médias sociaux, où vous trouverez des mises à jour sur les mouvements de ravageurs et leur signalement.
  • Les ravageurs envahissants font souvent de l’auto-stop sous l’écorce du bois de chauffage non traité. Il est important d’acheter et de faire brûler du bois de chauffage local ou traité à la chaleur. Ne déplacez pas le bois de chauffage. Il existe des règles et des pratiques exemplaires que le public et l’industrie doivent suivre pour réduire au minimum le risque de propagation des phytoravageurs.
  • Voici quelques-uns des ravageurs qui sont préoccupants pour l’ACIA :
    • L’agrile du frêne s’est répandu dans certaines régions de cinq provinces (Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse, Québec, Ontario et Manitoba) et a tué des millions de frênes dans toute l’Amérique du Nord.
    • Le puceron lanigère de la pruche menace le couvert arboré de la Nouvelle-Écosse et a récemment été trouvé à Lunenburg (N.‑É.) et dans la région de Niagara, en Ontario.
    • Le flétrissement du chêne est bien implanté aux États-Unis. Il présente un risque pour les chênes en Ontario en raison de la proximité, et au Québec en raison des échanges commerciaux.
    • Le fulgore tacheté n’a pas encore été trouvé au Canada, mais il figure sur notre liste de surveillance.
    • Le scarabée japonais a pris pied dans plusieurs provinces du Canada. L’ACIA, la province de la Colombie-Britannique et la ville de Vancouver s’efforcent de l’éradiquer de Vancouver afin qu’il ne s’établisse pas dans cette province également.
    • La présence de la pyrale du buis a été confirmée dans la région de Toronto. L’ACIA collabore avec la province de l’Ontario, la ville de Toronto et d’autres organismes pour déterminer sa répartition.
    • Il peut être difficile de repérer le longicorne asiatique à cette période de l’année. Bien qu’il ait été éradiqué au Canada, il faut néanmoins faire preuve de vigilance pour prévenir de futures infestations.
  • L’ACIA collabore avec les Nations Unies et d’autres partenaires au pays et à l’étranger pour établir des normes scientifiques destinées à protéger les ressources agricoles, forestières et autres ressources végétales contre les phytoravageurs réglementés, tout en facilitant le commerce.

SOURCE Agence canadienne d’inspection des aliments

 

Laisser un commentaire