fbpx

Pandémie de la COVID-19 – L’aménagement et l’entretien paysagers ajoutés à la liste des services prioritaires

Le gouvernement du Québec annonce que les entreprises d’aménagement et d’entretien paysagers seront ajoutées à la liste des services et des activités prioritaires.

Ces entreprises ainsi que leur chaîne d’approvisionnement pourront reprendre leurs activités à compter du 15 avril 2020 dans le respect des règles sanitaires édictées par la Direction de la santé publique. Les pépinières, les centres de jardinage et les commerces de piscines seront également considérés comme faisant partie des services prioritaires.

La liste des services et des activités prioritaires peut être consultée sur le site Québec.ca/coronavirus. Si une entreprise a un doute quant à sa désignation, il est possible d’effectuer une vérification en remplissant le formulaire en ligne à cet effet; un agent du gouvernement communiquera avec l’entreprise par la suite.

Citations :
« Nous voulons permettre aux citoyens à qui nous demandons de rester à la maison de procéder aux travaux d’aménagement et d’entretien extérieurs de leur domicile s’ils le souhaitent. Avec l’ajout de ces services prioritaires, ils pourront continuer de faire leurs achats dans les quincailleries et pourront maintenant les faire aussi dans les pépinières et les centres de jardinage. La Direction de la santé publique a prévu des consignes sanitaires précises, qui devront être suivies à la lettre pour assurer la sécurité et la santé des travailleurs et celle de la population. »

Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable de la région de Lanaudière

« Pour aider la population à passer à travers la pandémie de la COVID-19, votre gouvernement met tout en œuvre pour maintenir les chaînes d’approvisionnement et l’activité économique dans le secteur bioalimentaire. À cet égard, l’inclusion des pépinières et des jardineries à la liste des activités prioritaires a de quoi me réjouir. Ce geste va permettre aux producteurs horticoles de mettre en marché leur production et aux citoyens de s’adonner au jardinage. Dans le contexte sanitaire actuel, la réalisation d’un potager peut s’avérer un loisir passionnant et même utile pour favoriser l’autonomie alimentaire. »

André Lamontagne, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et ministre responsable de la région du Centre-du-Québec

SOURCE Cabinet du ministre de l’Économie et de l’Innovation

Laisser un commentaire